La subtilité de l’idolâtrie

Si l’idolâtrie consistait seulement à s’incliner devant une ou des statues de divinité, ce serait trop simple. L’idolâtrie est bien plus subtile que cela, comme le fait remarquer Calvin:

Nous avons observé les astuces dont use la superstition. En effet, elle ne nous invite pas à nous tourner vers des dieux étrangers en délaissant le Dieu vivant ou en le mettant au rang des autres ; mais, tout en lui maintenant une primauté, elle l’environnement d’une multitude de petits dieux avec lesquels il partage son pouvoir. La gloire de Dieu est éparpillée au point d’être détruite. C’est ainsi que les idolâtres anciens, tant Juifs que païens, ont imaginé un Dieu suprême, seigneur et père de tous, auquel ils ont assujetti un nombre infini d’autres dieux avec lesquels il partage le gouvernement du monde. Tel a été le sort des saints après leur mort; ont les a exaltés au point d’en faire des compagnons de Dieu que l’on honore, que l’on invoque comme lui et a qui on rend grâce pour les biens reçus. Il n’est pas juste que la gloire de Dieu soit si peu que ce soit obscurcie par cette manière odieuse de faire et même qu’elle soit, en grande partie, amoindrie et éclipsée.Nous savons que la puissance souveraine de Dieu dépasse toutes les autres. cependant, étant trompés par tant de subtilité, nous succombons à l’attrait de dieux divers.

Calvin, Institution Chrétienne, I.XII.1

Oups, nous sommes tous coupables je crois.

Dieu parle !

Comme Dieu ne parle pas chaque jour du ciel et que sa vérité, selon sa volonté, ne sera connue jusqu’à la fin dans les seules Ecritures, les croyants doivent considérer comme arrêté et certain qu’elles émanent du ciel et qu’en les lisant, c’est comme s’ils entendaient Dieu lui-même s’adresser à eux.

Jean Calvin, Institution Chrétienne, I.VII.1

The deep south

We’re in the Deep South for the weekend where we are attending the wedding of a cousin of mine. We are somewhere between Toulouse, Castre and Carcassonne, in the countryside. It feels remote and wild. It took us 5 1/2 hours to get here.
Everything is different here. The countryside is different. People here are different. They have an accent and strange customs. Some of them speak another language: Occitan. We even saw a couple of bilingual road signs around. They also eat differently: lot of duck product, things like Cassoulet…
It is exciting. We are exploring the Deep South of France.

Galates 1:1-5 Fondement, raisons et source de la grâce et de la paix (message audio)

Galates 1:1-5 Fondement, raison et source de la grâce et de la paix ()

Emmanuel Durand, 19 October, 2014
Part of the Grâce series, preached at a Sunday Morning service

Tags:

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Download
Earlier: Same day: Later:
« Au coeur de l'évangile Romains 3:21-31 None Habakuk : La maturation de la foi »
Powered by Sermon Browser

On ne connaît Christ que par l’Ecriture

Jamais homme n’entendra qui est le Christ, ou à quel but tend tout ce qu’il a fait et enduré, sans être enseigné et guidé par l’Ecriture. Par conséquent, selon que chacun de nous désirera profiter en la connaissance du Christ, il aura aussi besoin de méditer diligemment l’Ecriture. (Calvin, commentaire sur l’Evangile de Jean).

Les vrais chrétiens sont enfants de Dieu

« Si vous voulez savoir dans quelle mesure quelqu’un a compris ce qu’était le christianisme, vérifiez l’importance qu’il attache à l’idée d’être enfant de Dieu et d’avoir Dieu pour Père. Si ce n’est pas cette idée qui inspire et qui dirige sa louange, ses prières et toute sa conception de la vie, c’est qu’il n’a pas encore réellement compris ce qu’était le christianisme. Car tout ce que Christ a enseigné, tout ce qui fait la nouveauté et la supériorité du Nouveau Testament sur l’Ancien, tout ce qui est spécifiquement chrétien par opposition à ce qui est spécifiquement juif se résume à la connaissance de la Paternité de Dieu. « Père » : voilà le nom chrétien de Dieu » James Packer, Connaitre Dieu.